La vérité sur les trains en Inde

Le mythe :

La réalité :

image

les trains en Inde sont rapides, confortables et pas chers.

On ne cohabite pas avec des chèvres, encore moins de poules et les vaches sont trop larges pour passer la porte. Les wagon sont souvent bien remplis, mais ça ne déborde pas jusque sur le toit. J’écris ça allongé de tout mon long sur la banquette vide. C’est notamment moins bondé que dans n’importe quel bus. Et moins cher. On se demande pourquoi les gens prennent le bus…

Quand on pense qu’en Europe, le train coute plus cher que l’avion…

Ça roule à 100 à l’heure, mesuré au GPS par votre serviteur. Sans ralentissements hors arrêt en station et croisements de trains sur voie unique (pas toujours. Sur les grands axes, il y a une double voie).

Ça ne roule pas très souvent. Ça se voie aux gares. Rarement plus de trois quais. Par contre, les trains sont gigantesques. Un kilomètre de wagons successifs. Je trouve qu’ils feraient mieux de mettre moins de wagons par train et plus de trains. Mais le réseau est peut-être déjà à saturation.

Avec des tarifs quasiment communistes, on est surpris de voir que la lutte des classe est très développée dans le train indien. Seule une petite majorité de wagons sont consacrés à la « classe générale ». On y accède sans réservation. On s’assoit où il y a de la place. Il y a ensuite de multiples échelons jusqu’au wagon deluxe climatisé. Je ne sais pas quel niveau de débauche on y trouve et, inch’ Allah, je ne le saurais jamais. J’aime bien la classe générale.

Mais bon, tout ça, c’est du détail. Passons derechef aux vraies questions qui dérangent.

La vérité sur les chiottes de train en Inde

Pas mal. Lavabo + chiotte accroupi. Ça pue autant que dans les trains SNCF. La peinture est plus écaillée… Faut chercher la paille.

image

Écrit et envoyé depuis le Trivandrum express entre Calicut et Cochin.

Posted from Parudur, Kerala, India.

3 réponses sur “La vérité sur les trains en Inde”

Laisser un commentaire