Singapour, rechtsstaat et le pays de Candy

Quand George W parle de démocratie, il ne pense pas au fait de voter pour son parti ou l’autre tous les quatre ans. Dans sa bouche, et dans celle de quasiment tout le monde qui parle de « Démocratie » avec assez de verve pour qu’on sente le « D » majuscule, la démocratie c’est le pays de Candy. Tout le monde est content, y a pas de souffrance, tout le monde a du travail mais personne ne bosse comme un esclave…

Évidemment, la démocratie, c’est pas du tout ça. La démocratie c’est juste d’avoir le droit de choisir entre deux escrocs lequel va avoir l’honneur d’aider ses potes riche à le devenir encore plus pendant quelques années. Je ne sais pas si George W est assez bête pour croire a ses propres élucubrations ou s’il fait du théâtre pour flatter l’égo du quidam, mais le quidam, en général, lui ne fait aucune distinction entre « démocratie » et « pays de Candy ». Quand une injustice lui tombe dessus, il s’indigne : « On est en démocratie, ou bien ? » parce que, au pays de Candy, tout le monde sait qu’il n’y a pas d’injustice. Continuer la lecture de « Singapour, rechtsstaat et le pays de Candy »

Posted from Singapore.